logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2011

Il y a un an...

Il y a un an, nous partions pour Santiago, il faisait beau, l'été au printemps comme cette année, et étions heureux qu'enfin tout ait pu être mis en oeuvre pour partir. Ce n'est jamais une mince affaire que de fermer la porte et les volets pour deux mois, mais c'est toujours possible si on le veut. Nous en parlons encore beaucoup et rêvons finalement de repartir, mais sur des sentiers moins fréquentés. Cette voie du Puy-en-Velay, Santiago est devenue trop commerciale, trop de business, trop de "pèlerins" assistés... trop de monde, c'est dommage! mais ce chemin reste un chemin de paix, de rencontres ou de multiples nationalités se rencontrent. Ces chemins se multiplient, il y a à ce jour Paris-Londres,  Nantes-Bucarest à Vélo, celui-ci  paraissait encore impossible il y a une dizaine d'années. Utopie, peut-être pas? mais puissent ces chemins se multiplier à travers le monde.

07/07/2010

Les Sables d'Olonne

C'est terminé, nous sommes de retour à la "casa" et notre vie de pèlerin nous manque déjà. Merci à tous ceux qui nous ont soutenu et qui se sont intéressés à notre voyage.

04/07/2010

Santiago

Samedi 3 juillet, à 10h30, nous sommes arrivés au kilomètre zéro, place de l´Obradoiro, face à la cathédrale, 66 jours après notre départ du Puy-en-Velay. L´arrivée est inoubliable, au milieu de tous ces pèlerins venus  à pied, de tous les horizons et arrivant avec des "botas" aux semelles bien usées. La cathédrale est bondée, et lorsque d´un même coeur tout le monde chante, le moment est émouvant. Lorsque  le botafumeiro, encensoir géant,  sur son balancier,  traverse toute la travée, chacun retient son souffle et applaudit à la fin. Autrefois, les pèlerins arrivant à la cathédrale avaient besoin d´un léger parfum, c´etait une façon de purifier l´athmosphère, et c´est devenu une tradition. Nous avons quitté nos habits de pèlerins, nos sacs à dos et allons reprendre des moyens de locomotion plus rapides. Nous rentrons par le car, un direct Santiago-Nantes, 21 h de voyage et serons aux Sables d´Olonne mardi dans la journée. Une aventure de terminée.

01/07/2010

Arzúa

Depuis Cacabelos, nous avons été privé de l´internet. Alors quelques nouvelles fraîches. Nous avons échappé aux ampoules, tendinites, entorses ... mais pas à la tourista! qui nous a obligé à prendre une journée de remise en forme. Nous sommes en Galice, pays celte, aux maisons en granit, aux petits chemins creux au milieu de la lande, des forêts d´eucalyptus, de chênes et de châtaigniers. Pays très vallonné et vert. Tous les matins nous partons dans la brume qui se dissipe en fin de matinée pour faire apparaître un soleil radieux et une température très estivale. Nous sommes au kilomètre 38, et il nous faudra deux étapes pour les parcourir. On a bon espoir d´arriver à bon port.

23/06/2010

Cacabelos

Nous avons quitté la montagne et son petit vent frais d´altitude. Il commence à  faire chaud, mais nous progressons toujours, la troupe est encore complète. Aujourd´hui, nous avons fait beaucoup de route, avec la traversée de Ponferrada et  n´avons retrouvé les vignes et la nature que quelques kilomètres avant Cacabelos.

21/06/2010

Foncebadòn

Petit village à 1400 m d´altitude, en pleine garrigue, on se croirait dans le Lubéron. Il fait beau, pas trop chaud, alors ça va bien.... Les seules âmes du village sont les pierres et les quelques pèlerins de passage.

19/06/2010

Hospital de Órbigo

Nous avons passé une partie de la matinée de vendredi à entrer dans León et une grande partie de l´après-midi à en sortir. En face de la cathédrale, nous avons sorti le saucisson et le fromage pour nous rassasier et repartir d´un bon pied. Le soir, nous nous sommes arrêtés dans ses derniers faubourgs, à La Virgen del Camino. Aujourd´hui, avec un temps superbe, nous avons retrouvé un peu la campagne, mais en longeant sur pratiquement 25 km la N 120. On est toujours sur le chemin et repartirons demain dimanche.

17/06/2010

Mansilla de los Mulas

Ce matin, au lever, plus de vent, un ciel bleu, 4 degrés à 7 heures et une belle journée s´annonçait. Après Sahagún deux chemins s´offraient à nous : la voie classique, rectiligne, le long de la route et la voie romaine ( la Calzada Romana) plus bucolique. Nous avons, après mûres réflexions, pris la deuxième et ne le regrettons pas. Nous étions presque seuls, dans la nature, et de toute la journée nous n´avons rencontré que trois pèlerins. Demain nous irons à León et nous espérons que le beau temps va continuer. 

 

 

 

 

 

14/06/2010

Carriòn de los Condes

Toujours sur le chemin, le bourdon à la main. Deux jours sans pluie ont rendu les journées plus agréables et nous ont permis de mieux profiter du paysage. Demain nous repartons ....

Coucou à notre ami pèlerin normand Jean-Marie.

13/06/2010

Boadilla del Camino

Burgos est dejà loin derrière nous et nous avons dépassé les 1000 km. Après trois jours de pluie et de boue, le temps semble vouloir s´améliorer. Nous avons traversé la Meseta avec quelques nuages et un petit vent frais, venant du nord; ceci nous a permis de bien avancer, sans souffrir de la chaleur. Physique et mental sont toujours là!!!!!!!

10/06/2010

Agès

Agès, 2 chiens, 3 canards, 4 poules et quelques pèlerins se faisant rincer. Il a plu, il a venté toute la journée, trempés jusqu´aux os! Les chemins ordinairememt de terre sont devenus de boue ... mais une fois le confort retrouvé ( on se dit pèlerin mais on l´apprécie quand même de temps en temps) on est prêt à repartir. Pour demain, encore faut-il que nos chaussures aient séché! On approche du but, mais on ne voit pas encore le bout du chemin, alors on continue à cheminer, mais la fin arrivera de toute façon trop vite...

08/06/2010

Grañon

Nous continuons notre avancée par un temps idéal pour marcher, pas de chaleur, des nuages mais pas de pluie. Nous sommes passés par Santo Domingo de la Calzada avec son coq dans la cathédrale, mais nous n´y avons pas vu la poule. Ce soir nous sommes au refuge paroissial de Grañon, petit village un peu désert au milieu des champs de blé. Le Refuge est situé dans le clocher de l´église, dortoir avec matelas au sol, mais ce que l´on redoute le plus ce sont ... les ronfleurs, on en a déjà repéré!

Le physique a l´air de suivre la cadence et le moral suit le physique...

07/06/2010

Azofra

Nous avançons toujours, pas après pas. Le temps est gris depuis deux jours, si bien que nous ne souffrons pas trop de la chaleur. Tout va bien alors on continue.  Les chemins espagnols sont agréables, il manque parfois un peu d'ombre, les petits villages que l'on traverse sont pittoresques, au milieu des vignes, des oliviers, des amandiers et des champs de blé.

Nous espérons que tous les " Pied Léger" se portent bien, et font de belles randonnées.

04/06/2010

Los Arcos

Petit à petit, on avance. A 7h15, nous étions à la fontaine de la bodega de Irache. Un peu de ce vin permet d´aller loin (c´est ce qu´ils disent), alors on a bu à la fontaine et on s´est senti des ailes.... Les sentiers traversent des champs de blé à perte de vue, très peu d´ombre, alors on a commencé à avoir un peu chaud. Les paysages traversés sont magnifiques, bien que très souvent notre regard est rivé sur nos pieds|

03/06/2010

Estella

Nous sommes toujours sur le chemin. Ce soir Estella et la chaleur commence à monter, alors demain nous essaierons de partir dès potron minet. A trois kilomètres après notre départ, il y aura une fontaine à vin, nous y serons pour le petit-déjeuner; ce sera pour la mise en jambes. Il y aura ensuite plus de douze kilomètres en plein cagnard.....alors on s´abreuvera correctement!

Bons préparatifs à Josie, avec un sac léger. Pour aller à Montbonnet, surtout on ne passe pas par Bain; la variante de Bain ne passe pas par Montbonnet. Nous avons été très nombreux à avoir eu le nez en l´air ce jour là et à ne pas avoir vu la balise! ULTREIA

01/06/2010

Pamplona dit Pampelune

C'est avec un petit crachin normand que l'Espagne nous a accueillis. La traversée des Pyrénées s'est bien passée et avons franchi Roncevaux sans encombres. Nous sommes à Pampelune, le temps a été idéal aujourd´hui, pas trop chaud, pas de pluie. On continue, demain Puente la Reina.

Pamplona dit Pamplune

C'est avec un petit crachin normand que l'Espagne nous a accueillie. La traversée des Pyrénées s'est bien passée et avons franchi Roncevaux sans encombres. Nous sommes à Pamplune, le temps a été idéal aujourd´hui, pas trop chaud, pas de pluie. On continue, demain nous serons du côté de Puente la Reina, là où beaucoup de chemins convergent.

28/05/2010

Saint Jean Pied de Port

32 jours ont passé ... et nous voilà à Saint-Jean-Pied-de-Port. Demain nous attaquerons la traversée des Pyrénées. Nous la ferons en deux étapes car il y a 1200 mètres de dénivelé et plus de 20 kilomètres. Dimanche nous passerons à Roncevaux et entamerons la partie espagnole du camino, dit "camino francès".  Nous nous étonnons nous même d'être arrivés là, sans bobos! Le temps a été pluvieux ce matin, on a sorti les ponchos et les guêtres, mais il s'est arrangé en début d'après-midi; ce qui nous repose des très fortes chaleurs du début de semaine.

21/05/2010

Aire-sur-l'Adour

Aujourd'hui pour la première fois nous avons aperçu les Pyrénées à l'horizon; elles ne sont plus très loin, et en apparence encore très enneigées. La chaleur arrive, nous essaierons de partir un peu plus tôt le matin et on espère qu'avec la neige fondra pour le passage à Roncevaux. On connaît trop l'histoire de ce pauvre Roland. Demain la ferme du Chay puis Fichous-Riumayou puis Cambarrat (pour la localisation, prenez vos cartes au 1/25000!!!). On entend parler d'ampoules, de tendinites ... mais nous, nous ne connaissons pas ces bobos de débutants... pour l'instant.

18/05/2010

Montréal-du-Gers

Nous avançons à petits pas, la disponibilité des places dans les refuges nous obligent à raccourcir quelques étapes (sinon elles seraient trop longues pour nos petits petons). Enfin, aujourd'hui le soleil est apparu, nous ne l'avions pas vu depuis le 30 avril, et l'atmosphère se réchauffe doucement. L'état des chemins s'améliore et il semble que nous ayons  quitté la boue agrippant nos semelles comme de la glu, on se sent plus léger. Tout va bien... Demain, encore une petite étape, Eauze, puis ensuite Arblade-le-haut (bien connu de ceux qui lisent les cartes au 1/25000) et Aire-sur-l'Adour; nous filons tout droit vers les Pyrénées à vitesse V.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique