logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2007

Histoire de Saint Jacques

Le début d’une longue histoire…
Tout a commencé au bord d’un lac avec quatre pêcheurs, devenus complices, parce qu’un jour ils ont croisé le chemin d’un homme qui voulait changer le monde.
Il voulait que tout le monde soit heureux, que tout le monde s’aime, et que la lumière puisse partout briller .
Ils devinrent ses fidèles compagnons et ont tout quitté pour le suivre. Ils sillonnent le pays, par les vallées et les collines, mobilisent les foules et font des émules.
Mais pour avoir cru et rêver au bonheur de l’humanité, ils en ont sacrifié leur vie.
Ils étaient treize.
Ensemble, avec passion, ils commencent à haranguer les foules en parlant d’amour, de justice, de tolérance, d’humilité, de paix.
Ils vont par les chemins, de villages en villages, se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. Ils croient et espèrent.
Ils sont convaincants et leur renommée grandit. Leur succès dérange et provoque jalousie et haine. Vont alors commencer les confrontations et pour la promesse de quelques deniers, l’un d’entre eux trahira.
Leur dernier repas pris en commun restera marqué à jamais.
Pris de remords, l’infidèle se pendra.
Nous sommes aux environs de l’an 33 et ils ne sont plus que onze.
Après ce tragique et douloureux épisode, les compagnons restants, continuent la tâche qu’ils s’étaient promis de mener à bien.
Jacques, était l’un d’entre eux. Il décide de partir convaincre les infidèles d’Occident, mais sans grand succès. Il ne fit que très peu de convertis. Deux probablement . Déçu il retournera chez lui avec ses nouveaux compagnons de route, et là, inlassablement, continuera avec ténacité sa mission.
Il fut lui aussi arrêté, et condamné.
Cela se passait en l’an 42.
Son corps fut jeté au-delà des murs de la ville et livré en pâture aux chiens errants et aux rapaces. Mais, c’était sans compter sur l’obstination de ses deux dévoués compagnons d’infortune qui veillaient. Recueillant aussitôt sa dépouille, ils la déposent dans une barque et quittent le pays en espérant retourner à Iria Flavia, là, où Jacques s’était autrefois installé avec tous ses espoirs et ses rêves.
Voguant au gré des flots, des courants et du vent, la barque arrive après un long périple sur le rivage de la Galice.
Les années passèrent. Cette histoire aurait pu être oubliée.
Vers l’an 810, un ermite, observe plusieurs nuits durant une mystérieuse pluie d’étoiles au-dessus d’un champ. Il comprend.
Il sait que là, il découvrira ce que les mémoires avaient enfoui au plus profond d’elles mêmes depuis des siècles.
Le champ où repose Jacques et ses compagnons est là, et s’appellera à partir de ce jour Campus Stellae.
En l’an 950, le premier Jacquet français connu, Godescale, évêque du Puy, s’y rend à cheval. La voie qu’il suivra, du Puy-en-Velay à Roncevaux, se nommera à partir de ce jour la Via Podiensis.
Et d’autres Jacquets suivront. En mai 2006, une autre bande de copains s’aventureront sur les chemins avec comme compagnons, le bourdon, la besace, la calebasse et la coquille.
Emportant l’essentiel sur le dos, et en se désencombrant de l’inutile et du superflu, ils emprunteront, guidés par la lumière, le plus beau des chemins, celui de l’amitié .

Saint jacques de Compostelle

Je vous recommande le livre de Jacques Clouteau: "Il est un beau chemin semé d'épines et d'étoiles". Il m'a été offert par des amoureux du chemin, c'est un délice d'aventures.
"Il faut bien se l'avouer, partir à pied, c'est retrouver tout au fond de soi le vagabond qui sommeille sous le vernis de civilisaton. Pour ceux qui ont eu la chance de grandir en-dehors des villes, les plus beaux moments de l'enfance ne sont-ils pas ceux où l'on traînait à ne rien faire, dans les campagnes et les bois, à manger des mûres et courir après les poules, à tailler des branches d'arbres et sauter les ruisseaux? Partir à pied, c'est retourner aussi sur les traces de son enfance."

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique